Archives 2021

Les gestes à adopter pour éviter les incendies domestiques

Les gestes à adopter pour éviter les incendies domestiques

Les incendies domestiques requièrent en général une intervention rapide des pompiers. Ces sinistres causent annuellement une centaine de décès et des milliers de blessés, des conséquences dramatiques que l’on peut parfaitement éviter si on a pu adopter les bons gestes. Il est également possible de limiter ces incidents en anticipant les origines de ces incendies domestiques et de prendre en compte quelques moyens de prévention. Cette rubrique dévoile les principales sources de ce type d’incendie et les solutions adaptées pour limiter les dégâts.

Éviter les différentes causes d’incendie domestique les plus courantes

Les principales causes des incendies domestiques enregistrées par les pompiers proviennent généralement de trois facteurs différents : un réseau électrique vétuste ou surchargé, une cuisine en feu et les sources de chaleur trop encombrées. Pour avoir une idée, près de 25 % des incendies domestiques sont provoqués par de diverses anomalies électriques comme l’installation défectueuse, le réseau électrique hors norme, la surchauffe ou encore plusieurs objets électriques branchés sur une même prise.
D’autres sources de dysfonctionnement sont également à vérifier telles que les sources de chaleur, comme les lampes halogènes et les radiateurs, la cuisine sans surveillance et bien d’autres. L’idéal est de ne pas mettre un élément susceptible de provoquer de la chaleur près des objets inflammables comme les rideaux, les plantes ou les vêtements. Pour plus d’informations pour éviter ces phénomènes, les avis des experts et les forums sur https://www.zoaglispada-electricite.be sont à découvrir.

S’informer des mesures à prendre pour éviter les incendies domestiques

Même si la cuisine sans surveillance, les chauffages et les installations électriques vétustes sont les principales causes de ces incidents, d’autres éléments sont également à prendre en compte pour limiter les risques d’incendie domestique, à commencer par bien informer ses enfants. Ces derniers adorent jouer avec le feu tels que les allumettes, les objets inflammables et les briquets. Il vaut mieux donc ne pas laisser traîner ces éléments et d’apprendre aux enfants les dangers qu’ils représentent.
Certains accessoires de décoration comme les bougies peuvent aussi provoquer un incendie domestique. Il s’agit en effet des objets décoratifs d’exception, mais leurs flammes peuvent provoquer de graves incendies. Il suffit d’une seule flamme vacillante provoquée par des courants d’air pour mettre le feu dans une pièce. Il est donc important de bien vérifier leur emplacement afin d’éviter qu’un incendie domestique se produise. Une bougie mal éteinte peut en être aussi la cause. Tout cela fait partie des mesures dont on peut tenir compte pour éviter les incendies domestiques.

Entretenir ses installations et ses équipements électriques

En cas de doute ou de panne courant fréquente, il est conseillé de vérifier l’ensemble de son installation et ses équipements électriques. C’est la raison pour laquelle un chauffagiste doit vérifier régulièrement une chaudière pour des raisons de sécurité. Lors de son intervention, ce technicien doit contrôler tous les conduits et les éventuelles fuites. Des installations domestiques mal entretenues peuvent être la principale source d’incendie domestique.
Il faut aussi rester vigilant lorsqu’on fume parce que des cigarettes mal éteintes représentent un danger sanitaire potentiel et une source d’incendie domestique inévitable. Les feux de cigarettes peuvent être en effet le départ de feu domestique : mégot mal éteint, braise qui brûle les vêtements et les rideaux, fumeur somnolant, etc.

Avoir recours aux panneaux solaires un investissement rentable et innovant

Avoir recours aux panneaux solaires : un investissement rentable et innovant

Le recours aux énergies renouvelables, c’est le 7e objectif prôné par l’ODD. S’inscrivant dans cette lignée, l’énergie solaire serait la cristallisation de cela. En effet, il s’agit d’un domaine qui regorge toute une myriade de bénéfices pour le producteur d’électricité en question. Par la présente, l’objet de notre intéressement portera sur l’importance même de ses attributs et implications sur le long terme.

Le photovoltaïque, au cœur de l’économie et de l’écologie

L’essentiel d’une exploitation axée sur la conversion d’une source donnée en courant électrique serait la gratuité de cette dernière. En effet, cette perspective peut être perçue comme une manière originale de préconiser le respect environnemental. En ce sens, l’utilisation des panneaux solaires contribue tout aussi à la réduction du taux de carbone émis annuellement.

Dans cette lignée, le penchant pour l’autoconsommation expliquera certainement une baisse considérable de votre facture d’électricité. Pour en profiter davantage, vous pouvez monétiser la puissance électrique dont vous bénéficiez en ayant recours au statut de producteur d’énergie solaire. Pour ce faire, il vous appartient de contracter un accord avec une entité expérimentée dans le domaine. Colibri Solar vous sera certainement d’une grande aide là-dessus.

Hormis la possibilité de subvenir aux besoins en électricité des foyers situés non loin de la zone d’implantation, l’option d’une revente est tout aussi rentable. Là-dessus, vous pouvez générer un bénéfice considérable en suivant ce processus. Cela fait certainement partie des avantages de l’énergie solaire que nous devons mettre en lumière.

Des appuis innovants pour un investissement ingénieux

Comme on le sait tous, entrer dans ce genre d’investissement a un coût assez conséquent qui n’est pas accessible à tous. Pour ce faire, nombreuses sont les possibilités qui s’offrent à vous, une fois que le bail prend fin. L’important est de tirer profit de cette situation de façon rationnelle.

Soit vous vous évertuez à faire de la phase de recyclage de ces panneaux photovoltaïques l’essence même de votre action, soit vous perpétuez le bien-fondé de cette pratique. Plus précisément, il importe de mettre en avant le sens de l’intérêt général pour ce qui concerne des bénéficiaires de ce projet. Ne vous inquiétez pas, en étant statué propriétaire, vous jouirez toujours des plus occasionnés par ce dispositif.

À ce propos, la durabilité de ce genre de placement peut se faire par le truchement de certaines astuces qui vous sont conseillées. Alors, louer le hangar dans toute sa totalité ou uniquement de la partie de la toiture s’impose.

Dans cette lignée, même la construction d’un hangar photovoltaïque peut être du ressort de l’investisseur. L’important étant de tisser une relation professionnelle concluante, mais cela dépendra tout aussi de la faisabilité du projet.

En ce sens, il s’efforcera de présenter un bilan descriptif de la situation générale. Il mettra l’accent sur : l’orientation ou l’exposition du bâtiment, le niveau d’ensoleillement de la zone, la proximité du réseau électrique, etc.

Ceci étant, il aura pour mission première d’asseoir son expertise tout au long du processus. Il se chargera de la maintenance, de l’entretien, du suivi et de l’exploitation en général de cette ressource.

Poser soi-même une clôture métallique : comment s’y prendre ?

Poser soi-même une clôture métallique : comment s’y prendre ?

Que ce soit pour clôturer une maison traditionnelle ou bien moderne, la clôture métallique répond à tous les besoins. Ce type de clôture peut s’adapter à tout type de style architectural et budget. Si vous souhaitez installer vous-même votre clôture métallique, nous vous présentons ici quelques informations utiles.

Pourquoi choisir une clôture métallique ?

Les clôtures peuvent être conçues avec divers matériaux. On retrouve notamment le bois, le plastique, le béton, le métal, et tant d’autres. Le métal constitue un excellent choix étant donné les nombreux avantages qu’il présente.

En effet, le métal vous offre d’innombrables possibilités notamment des couleurs, des finitions, et autres. Il se démarque à travers sa solidité. De plus, grâce à la grande diversité des métaux, vous pourrez trouver facilement des types de métal correspondant à votre budget. Par ailleurs, le métal ne requiert pas beaucoup d’entretien.

Les clôtures métalliques peuvent être en grillagée, en fil de fer, barreaudée ou encore en gabions. On retrouve également des clôtures en bois avec des poteaux en métal. Selon vos préférences, il vous est possible d’installer la clôture vous-même. Néanmoins, il n’est pas moins intéressant de confier la tâche à des professionnels. On peut notamment trouver l’entreprise de clotures Geers à Tournai .

Comment réaliser l’installation ?

Dans un premier temps, il est important de prendre en charge du sol sur lequel la clôture va être établie. Il doit être assez plat. Par la suite, vous devriez identifier l’emplacement des poteaux. Puis, ils sont à marquer avec des petits piquets.

Pour  garantir que la distance entre les différents poteaux soit la même, vous pouvez vous ajouter une corde entre les petits piquets. Ensuite, les trous sont à creuser pour les poteaux. Pour que la structure soit solide, vous pourriez ajouter une pierre en renfort.

Puis, une fois que vous avez déterminé la hauteur des poteaux, vous pouvez mettre les mettre dans les sols. Le béton est, par la suite à couler. Le béton devrait être laissé au repos au moins deux jours suivant le coulage.

Pour que les clôtures de grillage soient stables, servez-vous de cordes lors de la mise en place. Le grillage devrait être établi sur 5cm du sol naturel et sur 2 cm de la partie supérieure du poteau.

Conseils et astuces

Afin que la pose de la clôture se déroule convenablement, vous devez tenir compte des conditions climatiques. Si la région est venteuse, la structure doit être très solide pour faire face à la poussée du vent. Pour ce faire, les panneaux devraient être proches.

Puis, afin de vous conformer aux règlements, il est conseillé de vous informer auprès de la commune avant la réalisation des travaux. En effet, dans certains endroits spécifiques ou des lotissements, il se pourrait que des règlementations ou règlements soient imposés.

Néanmoins, si la clôture ne dépasse pas les deux mètres de hauteur, cela ne devrait pas exiger un permis de construire. Aussi, si la clôture sera installée sur une frontière commune, vous devez demander l’accord de vos voisins.

 

Embellir l’extérieur de votre maison : les idées à essayer

Embellir l’extérieur de votre maison : les idées à essayer

Contrairement à l’intérieur de votre maison, la décoration extérieure est exposée au public. Vous avez intérêt à travailler la façade sans pour autant transformer l’apparence dans le permis de construire. Puisez des idées à travers les prochains paragraphes.

Repeindre la façade de votre maison

Prenez le temps d’analyser la situation. La façade a peut-être besoin d’un simple ravalement. Il suffit alors de la repeindre de la même couleur. Sachez que certaines communes obligent les administrés à respecter l’uniformité dans le quartier. Avant de rafraîchir les murs, vous devriez procéder à un nettoyage. Utilisez le karcher s’il le faut pour enlever les traces de pollution. Dans certains cas, il faut revenir à une apparence antérieure. Explication : si la maison avait autrefois une façade en pierre puis recouverte par une chape, songez à dégager ce revêtement. Il est également possible d’ôter le bardage en bois ou métallique déjà fatigué. Cette tâche s’avère délicate puisqu’elle peut fragiliser les murs porteurs. Des répercussions sur la performance thermique du bâtiment peuvent aussi s’observer. Faites appel à l’entreprise de construction Jean Pierre Bauwens pour ne pas prendre de risque.

Apporter de l’allure à la décoration extérieure

Parfois, la pose d’une isolation par l’extérieur transforme la maison. L’apparence devient plus moderne avec des plaques d’aluminium ou des carrelages. En plus d’améliorer le bilan thermique, cette solution a le mérite de préserver la surface habitable. Le confort acoustique va aussi s’ajouter à la liste des avantages. Vous pouvez vous contenter d’agrémenter la façade par des éléments de décoration. Les ornements sculptés en plâtre ou en béton conviennent pour certains styles architecturaux. Pour d’autres bâtiments, il faudra davantage miser sur des structures modernes telles qu’une baie vitrée en aluminium. À ce titre, vous pouvez adopter une menuiserie contemporaine sur les portes et fenêtres. Pour le premier étage, il vaut mieux faire venir un métallier afin d’installer des grilles de protection. Les barres qui rappellent la geôle devront être remplacées par des designs plus modernes. Ce serait encore plus intéressant si vous pouvez investir sur des volets roulants électriques. Certains modèles connectés se contrôlent à distance.

Aménager des extensions, embellir le jardin et soigner l’entrée

Les pergolas et autres vérandas extérieures sur la devanture de la maison transforment son apparence. Ces aménagements contribuent à l’amélioration esthétique. Ce serait encore mieux si vous pouvez les isoler. De cette manière, vous augmentez la surface habitable de votre domicile. Cependant, ce genre de travaux requiert un permis de construire. Il va changer votre feuille d’impôt. Une solution peu coûteuse consiste à revisiter votre jardin. Investissez sur des arbustes ou une meilleure pelouse. Les plantes exotiques pourront aussi être adoptées. À ce titre, une allée bordée par de belles fleurs transforme votre déco extérieur. La tracée en béton stabilisé ou en gravier vous épargne la corvée de désherbage. Choisissez les pots avec soin si vous optez pour cette solution. L’effort peut se poursuivre sur l’entrée principale. Blindée et correctement isolée, elle donne une idée sur l’intérieur de votre maison.

 

 

peintre

Choisir un bon peintre pour son intérieur

 

La peinture est une alternative intéressante pour apporter un coup de jeune à son intérieur sans pour autant changer toute la décoration. C’est aussi une solution relativement économique selon l’état de la surface à peindre. De préférence à confier à un professionnel, voici les critères à prendre en compte pour bien choisir son peintre.

L’intérêt de faire appel à un peintre

Sans surprise, le plus grand avantage de faire appel à un professionnel pour faire sa peinture est de profiter d’un travail de qualité et dans un temps réduit. En effet, si la peinture est assez facile à réaliser, un peintre est à l’affût de nouvelles techniques et certainement plus à même à réaliser les travaux dans la règle de l’art.

De même, un Bon peintre à charleroi est d’une grande aide notamment dans le choix de la peinture et des outils adéquats. En effet, il faut savoir qu’il existe désormais différents types de peinture. Cela concerne la finition : mate ou brillante. Cela concerne également un aspect plus technique comme le choix de la peinture selon le type de surface à peindre, l’état des murs, etc.

Par ailleurs, la peinture nécessite des travaux de préparation des surfaces à peindre. Encore une fois, il y a différents techniques que seuls les professionnels maîtrisent. De plus, pour le nettoyage, encore une fois, les produits choisis doivent être adaptés au type des surfaces. En outre, la préparation inclut également les petites réparations comme boucher les trous, constater les éventuelles fissures pour s’assurer qu’elles sont superficielles, etc.

Critères d’un bon peintre

On l’aura compris, les travaux de peinture peuvent paraître simples, mais ce n’est pas toujours le cas. C’est pour cela qu’il est aussi important de choisir un peintre digne de ce nom. Le bouche à oreille est une alternative intéressante pour trouver un bon peintre. Ne pas hésiter à voir des avis sur les réseaux sociaux ou sur les sites, etc.

Un bon peintre, c’est aussi un peintre qui se déplace pour prendre les mesures nécessaires et faire un état des lieux avant de proposer des solutions. D’autant qu’il en a besoin pour réaliser un devis le plus précis et détaillé possible. C’est aussi un bon moyen de proposer les meilleures solutions au client et d’établir un climat de confiance avec celui-ci. Enfin, il est judicieux de choisir un artisan avec des expériences.

Le budget

Le budget est un volet important quand on prévoit de faire des travaux de peinture. Comme mentionné, il est conseillé de demander plusieurs devis et de faire une comparaison avant de se décider. De plus, il est fortement conseillé d’opter pour le devis le plus détaillé et précis.

L’établissement du budget dépend également de certains critères. On peut citer la surface à peindre  ainsi que le type de matériau de support. Cela inclut également la difficulté du chantier, autrement dit, l’accès au chantier. Sans oublier l’état de la surface. Ceci dit, s’il y a besoin de faire de grands travaux de réparation et de remis en état ou non.

 

Piscine : ce qu’il faut savoir avant la construction

Piscine : ce qu’il faut savoir avant la construction

Qu’elle soit hors-sol ou enterrée, la construction d’une piscine requiert quelques réflexions. Le bassin de divertissement peut exiger des formalités administratives. Il y a également des contraintes techniques auxquelles il faudra penser. Retrouvez ci-après les pistes pour mûrir votre projet.

La piscine requiert un permis de construire

Une piscine enterrée peut exiger une demande de permis de construire. Normalement, ce document devient obligatoire si le bassin excède les 100 m2 de surface avec une profondeur de plus de 180 cm. Les modèles hors sol dont l’utilisation dépasse un trimestre devront aussi faire l’objet de formalités. Pour rester dans la légalité, il serait préférable de toujours se rapprocher de la mairie pour s’informer sur les démarches administratives à accomplir en amont de votre projet. La municipalité guide sur les étapes à suivre. Le requérant doit remplir un formulaire, fournir des plans présentant la piscine. Ces détails techniques devront être réglés avec un professionnel tels que atmosphere-piscine.be.

L’emplacement du bassin compte énormément

Le prix d’une piscine représente tout un investissement. Ce serait dommage de se rendre compte tardivement que le bassin est situé à un mauvais endroit. Pour éviter ce genre de désagrément, il faut prendre en considération des contraintes techniques telles que le terrain disponible. L’excavation ne devrait pas accaparer l’intégralité de la cour. L’exposition au soleil figure dans les paramètres puisque les rayonnements pourront contribuer au chauffage naturel de l’eau. La direction du vent entre également dans l’équation et il vaut mieux écarter les courants d’air. Pour ceux qui ont un jardin ou des arbres, les chutes de feuilles sont à prévoir. La proximité d’une végétation impose un entretien régulier.

Le type de piscine dépend de son utilisation

La piscine peut être destinée à un usage précis. Pour ceux qui souhaitent avant tout faire des exercices physiques, il faut une bonne longueur. Si la place manque, un modèle équipé pour la nage à contre-courant serait parfait. Les utilisateurs qui veulent juste pouvoir se détendre entre amis ou avec les proches, une version ronde avec une faible profondeur peut faire l’affaire. Les piscines hors sol en PVC ou bois proposées en kits conviennent pour les moments de décontraction en famille. Par ailleurs, les fournisseurs suggèrent divers modèles. Les panneaux modulaires facilitent la tâche aux bricoleurs. S’il faut un bassin sur mesure, le béton devient inévitable.

Devis et plan émanant d’un professionnel

Dépendant de divers paramètres, le prix d’une piscine varie énormément. Des détails tels que la taille, les matériaux vont influencer le coût du chantier. De plus, il faudra penser au système de filtration, le local technique ainsi que les éléments de protection. Le bassin doit être clôturé et recouvert pour être sécure. Il serait préférable de demander un devis décortiqué à un professionnel. L’entreprise de construction peut aussi se charger de l’élaboration des plans indispensables pour obtenir le permis officiel. Elle s’engage à respecter le délai ainsi que le budget. Contrairement aux idées reçues, confier le chantier à un prestataire peut être moins coûteux que s’aventurer dans du bricolage.

Quels sont les documents à préparer avant la visite de certification PEB ?

Lors de sa visite, le certificateur PEB dresse un état des lieux, prend des mesures et vérifie les preuves écrites. C’est la raison pour laquelle le propriétaire d’une maison à inspecter doit réunir un certain nombre de documents. Retrouvez ci-après un rappel de ce qu’il faut préparer avant l’évaluation de la performance énergétique d’un bâtiment.

Des documents qu’il faudra avoir sous la main

La performance énergétique est gérée selon la localité. Chaque collectivité territoriale a sa propre politique. Cela dit, la liste des documents à présenter pendant la visite d’un certificateur reste sensiblement la même. Il vaut mieux commencer par constituer un dossier de prime énergie. Cette requête est à adresser à la Région wallonne. Une demande de réduction d’impôt devrait aussi figurer dans les classeurs à préparer. Il faudra appuyer la démarche avec des photos localisables. Pour ceux qui souhaitent connaître l’indice PEB pour une nouvelle construction, les papiers relatifs au chantier sont à tenir à portée de main en amont de la visite d’un expert. Ce serait aussi très bien d’avoir une attestation signée par l’architecte confirmant la nature de l’isolation. Puis, les preuves seront encore plus plausibles avec les factures de l’entrepreneur qui a réalisé les travaux. La fiche technique du revêtement utilisé doit figurer parmi les pièces à joindre. Pour ceux qui doivent renouveler la certification, l’ancienne notation est à présenter, surtout s’il affiche un indice favorable (A+ à B). Tous documents ayant un lien direct avec les systèmes de chauffage sont également à étaler. La même recommandation tient pour les sanitaires et le circuit d’eau chaude. Il est possible de montrer des rapports d’expertise rélatifs à un seul appartement si l’immeuble comprend plusieurs propriétaires. D’anciennes PEB sont recevable.

D’autres pièces appuyant la performance énergétique du bâtiment

Tous les documents qui permettent de confirmer la performance thermique du logement sont à présenter le jour de la visite. Pendant son passage, le certificateur PEB s’intéresse aux travaux visant à économiser l’énergie. Ce sont par exemple des efforts pour l’isolation, le triple-vitrage des fenêtres, l’ajout d’un bardage ou autre. Les photos pendant la réalisation de ces ouvrages sont les bienvenus à condition qu’il y ait des moyens de les authentifier. Une bonne note sera attribuée aux maisons qui consomment le moins de calories possible pour le chauffage et l’eau courante. Les factures d’électricité ou de gaz devront confirmer les mesures que l’évaluateur va prendre. Par ailleurs, ce technicien vérifie la puissance nominative sur les appareils tels que les chaudières. Ce serait encore mieux si le bâtiment comble ses besoins en kilowatts grâce à des énergies renouvelables. Les données sur la production de courant par des panneaux photovoltaïques sont significatives pour l’évaluateur. Il est possible de manquer de documents avant la certification PEB. Heureusement, les experts tels qu’adovexenergie.be se tiennent aux côtés des usagers. Ce spécialiste reste l’interlocuteur de choix pour discuter du dossier à mettre sur pieds. Il propose son aide pour ceux qui veulent vendre leur bien avec un certificat de performance énergétique en bonne et due forme.

travaux d'extérieur_terrasse

À qui confier la réalisation de vos travaux d’extérieur ?

Vous envisagez de faire quelques travaux d’extérieur. Bien souvent, les gens ont tendance à vouloir se débrouiller seuls. Néanmoins, certains travaux délicats nécessitent l’intervention d’un professionnel qualifié. Il existe maintenant des spécialistes pour chaque type d’aménagement. Cet article traitera justement du cas des travaux d’extérieur; un grand nombre de spécialistes pour vous faciliter la tâche.

Les raisons de recourir au service d’un professionnel

Tout le monde ne peut pas s’improviser professionnel quand il est question de travaux d’extérieur. Certaines besognes requièrent les services d’un spécialiste dans le domaine.

Voici les raisons majeures pour avoir recours aux prestations d’un professionnel qualifié :

Sécurité : lorsqu’il est question de travaux d’extérieur, il est primordial de sécuriser le chantier. Si vous ne disposez pas du savoir-faire et de l’expérience nécessaire, vous pourriez passer à côté d’un détail important. Il est préférable d’investir une certaine somme pour garantir la sécurité de votre propriété et de votre famille.

Garantie : si vous faites appel à un spécialiste pour certains travaux d’extérieurs, vous aurez droit à une garantie décennale. Cette garantie vous protégera des dégâts qui pourraient mettre en péril les travaux effectués pour une durée égale à 10 ans. Sachez que l’assurance peut refuser de vous indemniser si les travaux n’ont pas été effectués par un professionnel agréé.

La maîtrise et la qualité : pour obtenir un agrément, un ouvrier doit nécessairement étudier le domaine en question. Il dispose donc du savoir-faire indispensable pour une main-d’œuvre de qualité. Par exemple, un spécialiste saura ce qu’il faut et ne faut pas faire lors de la révision d’une charpente. Un bricoleur amateur pourrait passer à côté des détails importants.

Une exécution rapide et efficace : un artisan qualifié dispose d’un arsenal d’outils professionnels et d’une solide expérience. En cas de soucis techniques, il pourra réagir rapidement. Il saura par où commencer pour éviter les retards.

Des subventions : l’Etat octroie une aide financière à ceux qui ont recours à un ouvrier agréé pour leurs travaux.

Il est donc clair que recourir aux prestations d’un professionnel est assez avantageux finalement. Mais alors vers qui se tourner ?

Un spécialiste pour un ouvrage précis

Lorsqu’il est question de travaux d’extérieurs, cela peut se référer à des domaines de nature et d’importance variés. Sur https://www.ajusto.be/fr/services/travaux-exterieur/, ils vous orienteront vers les spécialistes appropriés selon les aménagements à faire.

Par exemple, pour les différents travaux de rénovation de façade, vous pouvez solliciter un façadier ou un maçon.

Pour la réhabilitation ou la pose d’une toiture, un couvreur zingueur est tout indiqué.

La question de l’énergie est d’actualité aussi les travaux ayant attrait à l’isolation thermique sont très courants. Pour cet ouvrage, il faudra faire appel à une équipe de spécialistes composée d’un charpentier, d’un couvreur étancheur et d’un menuisier. Si vous avez opté pour un système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), l’expertise d’un électricien ou d’un plombier sera nécessaire.

En ce qui concerne les aménagements extérieurs comme l’aménagement paysager par exemple, un paysagiste fera l’affaire. Selon sa formation, il peut tout exécuter ou sous-traiter certaines besognes comme la menuiserie, le dallage, etc.

Finition maison

Conseils pour bien soigner les finitions intérieures de votre maison

À la fin des travaux massifs, il est temps de passer à l’agencement de l’intérieur, la décoration et bien évidemment les finitions de la maison. En parlant de ces dernières, comment les soigner pour du cachet à votre maison ? Peintures, quincaillerie, chauffage, tentures, … ces travaux de finition sont primordiaux pour personnaliser votre intérieur. Voici quelques astuces pour peaufiner les finitions de votre nouvelle demeure.

Installer les plinthes

Certains pourraient penser qu’il est possible de s’en passer. Ce n’est pourtant pas le cas. Les plinthes donnent du style aux jonctions entre les sols et les bas des murs harmonisant l’ensemble.

Choisir les bonnes protections pour le sol

Pour ceux qui ont opté pour un parquet, il est impératif de le protéger pour éviter qu’il ne s’abîme rapidement avec le temps. La meilleure solution est de procéder à un graissage ou une vitrification avec les produits adéquats.

Parfaire le système de chauffage

Aujourd’hui, il existe une multitude de systèmes de chauffage. Il est maintenant possible de l’accorder avec l’aménagement de votre intérieur. Généralement, les radiateurs sont placés près des fenêtres.

Fignoler l’éclairage

On ne parle pas ici du réseau électrique qui fait partie des gros œuvres. Il s’agit plutôt des sources de lumière qui peuvent améliorer le côté esthétique d’une pièce. Plus une maison est lumineuse, plus elle donne une impression de confort. En plaçant stratégiquement les sources de lumière, il vous sera possible de modifier l’ambiance de la pièce. Pour pousser sur le côté contemporain, vous pouvez privilégier les luminaires avec des cordons en textile torsadé noir et des prises et interrupteurs en laiton ou en céramique pour la touche d’originalité.

Choisir judicieusement les peintures

La peinture a un rôle primordial pour le côté esthétique des travaux de finition. Il est recommandé d’utiliser la peinture mate pour le plafond, car celle-ci laisse percevoir trop distinctement les tâches. Pour les murs, une peinture avec un fini velouté est beaucoup plus jolie et plus pratique au niveau de l’entretien. Les tons satinés sont idéals pour la salle de bain ou la cuisine.

Opter une robinetterie harmonieuse

Une robinetterie bien choisir peut changer radicalement le design de votre intérieur. Il est préconisé de choisir un ensemble assorti à la décoration intérieure que ce soit pour la salle de bain ou pour la cuisine.

Privilégier des poignées stylées

Le choix de la matière et du style peut faire toute la différence. Pour les portes, il faudra les assortir au look et à l’utilité de la pièce. C’est également important pour les meubles. De nos jours, les meubles font partie intégrante de la décoration. Aussi, en variant les styles et les matériaux, vous pouvez apporter une touche d’originalité à votre design intérieur.

Les petits détails à ne pas oublier

En parlant de finitions, il est hors de question de zapper les rideaux, tentures et stores. Selon la pièce et le style choisi, ils peuvent être déterminants pour l’harmonisation de la décoration. Pour finir, il est important de bien dissimuler les fils et câbles électriques pour éviter que ceux-ci jurent avec le tout.

Bardage

Pose de bardage bois : 3 conseils pour réussir !

La pose d’un bardage permet de répondre aux exigences esthétiques et du confort d’une maison. Avec une finition homogène et des teintes diverses, le bardage vient combler le manque d’esthétique d’une façade. De par les matériaux intégrés de sa fabrication, il assure l’isolation thermique et phonique par l’extérieur de la maison. Et étant donné son apposition à la façade, le bardage assure l’intégralité de sa protection. Mais pour bénéficier autant d’avantages, n’est-il pas mieux de réussir sa pose ? Voici nos conseils pour vous.

1. Faites le bon choix des matériaux !

En tant que professionnel du métier, kozari-terrasse.be a toutes les réponses pour vous ! Permettez-nous simplement de vous rappeler pourquoi est-il utile de bien choisir son matériau de bardage. Il y a trois types essentiels de matériaux au choix. Le bois est très esthétique, chaleureux, isolant. Il est particulièrement apprécié en tant que bardage pour la facilité de pose et son prix raisonnable sauf pour certaines essences exotiques. Le composite est l’alternative imitation bois pour accroître la résistance aux insectes et putréfaction ou changement de couleur. Le PVC allie esthétique et prix compétitif si le choix des bardages métalliques est idéalement réservé au local commercial.

2. Les lames sont mieux en position verticales

Cas des bois naturels ou bois composites, la position des lames contribue à l’avenir du bardage. Se déclinant en trois techniques ; l’orientation des lames de bois de bardage a un double rôle essentiellement une fonction esthétique et écoulement des eaux. La pose horizontale est la plus commune, car elle confère une esthétique et une harmonie incomparable. Celle oblique est difficile à mettre en œuvre, mais octroie un rendu singulier et un cachet artisanal de l’extérieur de la maison. La position verticale est appréciée pour accroitre la durabilité de la structure. Pour cause ? Les écoulements se canalisent dans les intermédiaires de deux lames et entrainés naturellement par gravités par le sens des nerfs du bois.

3. Le choix du profil des lames de bardages est crucial

Il y a diverses manières de relier les lames entre elles. Si elles sont toutes choisies en dépendance des esthétiques, il y a des côtés pratiques à éclaircir. La pose de claire voie laisse une petite espace entre les lames et permet de voir le jour, elle demande de la minutie dans la pose. Le profil bevelsiding, de son côté est réalisé en faisant chevaucher les lames créant un effet accordéon au bardage, elle est primée dans l’évacuation des eaux et donc idéale dans les régions à fortes pluies, mais consomme plus de matériaux. La pose clipsée ou tongue en groove permet aux lames de s’emboîter entre elles pour un rendu général homogène, si les lames ont un prix un peu élevé. Et l’Ontario, qui imite l’emboitement où chaque lame a une extrémité saillie à l’opposé de l’autre. Des petites rigoles se créent ainsi au milieu de chaque lame. C’est la manière la plus esthétique d’avoir un bardage bois.