Comment réaliser un ponçage béton ? 

Lors d’une construction ou d’une rénovation de maison, il est nécessaire d’éliminer les défauts du sol. Aussi, pour avoir une finition impeccable, il est nécessaire de poncer le béton. Pour ce faire, il faut avoir les bons outils et suivre les bonnes étapes. Ce n’est pas une opération aisée et souvent, il faut faire appel à des professionnels pour que le résultat soit de qualité. Découvrez dans cet article, tous les points à prendre en compte.

Le ponçage du béton

Cette opération est effectuée avant la pose de revêtement pour que la surface soit totalement lisse. Elle permet également de favoriser son adhérence. Avant de passer sur les étapes à suivre, il est important de souligner que plusieurs professionnels proposent aujourd’hui cette prestation comme monte60.be. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans tout ce qui concerne les sols, les murs et le béton. Pour effectuer les travaux, il faut protéger tous les objets et les accessoires dans la maison. Ceci est obligatoire en cas de rénovation. Il est également recommandé de travailler avec les fenêtres ouvertes car les travaux demandés génèrent beaucoup de poussière. Il ne faut pas négliger le port des équipements de sécurité tels que les masques, les lunettes et les gants.

La ponceuse à béton

Pour poncer le béton dans les normes, il faut se munir des bons outils. Pour ce faire, la ponceuse béton ou surfaceuse est celle qu’il vous faut. Compte tenu de la dureté de la matière à travailler, c’est l’outil idéal. Il peut être utilisé dans n’importe quelle position pour traiter les murs et les sols. La ponceuse béton est disponible en diverses puissances allant de 1800 à 2400 W. Plus elle est puissante, plus elle aura un démarrage rapide et une rotation élevée. Cet appareil est doté d’un carter de protection, d’un manchon d’aspiration, de quelques disques, d’un cordon d’alimentation et d’une poignée pour faciliter la manipulation.

Les étapes à suivre

Pour réaliser le ponçage du béton, vous devez tenir compte de chaque étape et vous devez bien préparer la surface à travailler. Voici ce qu’il faut faire :

  • Effectuez le ponçage par le centre ;
  • Effectuez des mouvements linéaires en allant en long et en large ;
  • Restez à une dizaine de centimètre d’espace par rapport aux murs ;
  • Passez la ponceuse plusieurs fois sur les zones pour avoir un meilleur résultat ;
  • Travaillez sur les bordures de la pièce en vous munissant d’une ponceuse de la taille idéale ;
  • Faites attention aux plinthes si le ponçage se fait dans le cadre d’une rénovation ;
  • Effectuez la finition avec une perceuse adéquate de manière à ce que chaque zone soit travaillée.

Si vous savez vous munir d’une ponceuse béton, vous pouvez effectuer les travaux par vous-même. Mais pour plus de sécurité, il est nécessaire de faire appel à un vrai professionnel.

Vous savez désormais tout ce qu’il faut faire pour les travaux de ponçage béton. C’est une opération obligatoire pour permettre une bonne adhérence du revêtement avant de faire la pose. Plusieurs professionnels sont disponibles pour vous apporter leur aide sur les travaux.

isolation thermique par exterieur

Comment effectuer une isolation thermique par l’extérieur ?

L’isolation d’une maison est un élément indispensable pour apporter un confort d’habitation aux occupants. Aujourd’hui, l’isolation thermique par l’extérieur est de plus en plus prisée par la communauté française. Elle est performante et facile à installer. Elle présente plusieurs avantages que ce soit pour les maisons neuves en construction ou les maisons anciennes qui nécessitent des travaux de rénovation. Pour vous aider à en savoir plus sur le sujet, découvrez dans cet article, les différents points à prendre en compte pour réaliser ce type d’isolation.

La mise en œuvre de cette isolation thermique

L’isolation thermique par l’extérieur a un principe bien défini. Il s’agit d’isoler la face externe des murs de votre maison en posant une couche d’isolant thermique. SI vous voulez avoir plus de détails sur les étapes et les points à suivre, cliquez ici. Il existe plusieurs matériaux ou revêtements qui peuvent être utilisés sur les murs pour apporter une isolation optimale. Vous allez voir toutes les informations concernant cela dans les parties suivantes. Après avoir fait une étude sur la performance de cette isolation, il a été prouvé qu’elle a une énergie puissante et qu’elle peut être utilisée en tant qu’isolation complémentaire pour votre intérieur.

Le choix des matériaux de finition

Pour bien effectuer l’installation de cette isolation thermique par extérieur, il faut poser une couche d’isolant contre le mur de votre extérieur et puis recouvrir le tout avec des matériaux de finition. Pour cela, il faut voir les différents types de pose qui sont la pose collée, la pose calée-chevillée et la pose par fixation mécanique. Pour ce faire, vous avez l’embarra du choix pour les revêtements de finition :

  • L’enduit : c’est un choix résistant face aux divers chocs de l’extérieur. Vous pouvez choisir entre les enduits hydrauliques et les enduits minces ;
  • Les panneaux de polystyrène : c’est l’idéal pour la pose collée ;
  • Le vêtage : il s’agit de coller des revêtements tels que le bois, le verre, le zinc, le ciment et d’autres encore ;
  • Le bardage : c’est une structure de bois ou de métal qui est montée sur la couche d’isolant.

Les avantages de cette isolation

L’isolation thermique par l’extérieur dispose de plusieurs avantages pour les habitants. Premièrement, elle est conforme aux exigences thermiques actuellement. Elle permet aux occupants de la maison de profiter d’un air étanche et d’une bonne isolation acoustique. Aussi, elle permet aux utilisateurs d’avoir une économie d’énergie que ce soit en hiver ou en été Dans le cas d’une rénovation, elle peut apporter un quotidien sain et sans aucune gêne. Enfin, grâce aux divers choix de finitions, vous pouvez varier l’aspect de votre extérieur tout en profitant d’une bonne isolation thermique.

Vous avez pu voir dans cet article, tous les points importants à savoir sur l’isolation thermique. C’est un élément de plus en plus recherché dans le monde, compte tenu des avantages qu’elle peut apporter. Il suffit de bien faire les poses et de profiter de la température apportée par cette dernière. Il est conseillé de faire appel à des professionnels si vous voulez avoir un meilleur résultat.

L’essor des maisons écologiques

Enjeux environnementaux, changements climatiques, pollution sont tous les résultats de nos habitudes quotidiennes. L’habitation en est la cause majeure. Pour toutes ces raisons, de plus en plus de personnes se ruent vers la maison écologique. Celle-ci est en effet plus respectueuse de l’environnement. Pour en savoir davantage, poursuivez la lecture du présent document.

Récapitulatif sur les maisons écologiques

Par définition, les maisons écologiques sont des habitations saines, économes en ressources et en énergie, durables, abordables et accessibles à tous. C’est une maison respectueuse de l’environnement de par sa construction et son fonctionnement. Ce type d’habitation se caractérise par :

  • utilisation d’éco matériaux de construction tels que le bois, les pierres naturelles, etc.
  • utilisation des matériaux d’isolation (thermique et acoustique) naturels
  • utilisation de source végétale, minérale ou animale comme la paille, la laine de roche, la laine de mouton
  • performance énergétique dans le sens qu’elle réalise des économies d’énergies substantielles en chauffage et en électricité
  • santé et le confort étant donné que les matériaux utilisés sont fabriqués dans le respect de l’environnement. Ils ne sont donc pas toxiques.

Quels équipements pour une maison écologique ?

Les équipements utilisés en général pour construire une maison écologique sont les suivant :

  • panneaux solaires photovoltaïques pour produire sa propre électricité
  • dispositifs solaires thermiques tels que le chauffe-eau solaire (CES) afin de bénéficier d’eau chaude
  • éoliennes miniatures pour maisons individuelles en utilisant la force du vent pour alimenter des appareils en électricité
  • pompes à chaleur qui captent les calories contenues dans l’eau et la terre
  • récupérateurs d’eau de pluie…

Toutefois, il n’existe pas de maison écologique type car la construction d’une maison écologique répond à une vision très personnelle. Le principe consiste seulement à supprimer, ou du moins réduire au maximum les dépenses énergétiques et de produire sa propre énergie. Vous souhaitez construire une maison écologique dans le sud de la France ? Faites donc appel à Maisons Blanches constructeur dans le Var.

Les bienfaits apportés par une maison écologique

La maison écologique procure un environnement plus sain et confortable pour les occupants. Mais ce n’est pas son unique avantage car elle a une empreinte écologique moindre sur la planète. Plus efficaces énergétiquement, elle vous permet aussi de réaliser des économies.

Une moindre consommation d’énergie

Consommant moins d’énergie, l’habitation écologique permet de réaliser des économies substantielles en termes de chauffage et d’électricité. L’efficacité énergétique est en effet maximisée par la présence d’une isolation adéquate, d’une récupération de la chaleur solaire, des échangeurs de chaleur d’air et d’eau, des appareils ménagers et de chauffage de haute efficacité, des portes et fenêtre éco énergétiques, d’un éclairage énergétique, d’énergies renouvelables alternatives comme le solaire et l’énergie éolienne.

 Une vie saine pour les occupants

L’utilisation des matériaux non-toxiques comme le bois, la céramique ainsi que des finis naturels est bénéfique à la santé des occupants. C’est la raison pour laquelle une habitation écologique présente beaucoup plu d’avantages sur le côté sanitaire.

Ressources naturelles, moins néfastes pour l’environnement

La maison écologique utilise des ressources naturelles, en l’occurrence des matériaux qui proviennent des sources moins néfastes pour l’environnement. Cela permet aussi de réduire les déchets au moment de la construction o bien de la rénovation de la maison.

pose de bloc de porte

Construction neuve : conseils pose de bloc de porte et installation de serrure

Dans toute construction, le bloc de porte et la serrure sont des éléments importants, car il empêche les intrusions, surtout en cas d’absence. Pour cette raison, la pose de bloc de porte et l’installation de serrure doivent se faire avec beaucoup d’attention.

Se munir du matériel nécessaire

Pour poser un bloc de porte et installer une serrure, il vous faut plusieurs heures de travail. En plus des étapes à suivre méticuleusement, vous devez disposer du bon matériel. Aussi, vous devez travailler avec prudence, car si vous commettez une erreur de pose, vous vous exposez à un manque de sécurité. Cela dit, pour installer une serrure sur une porte, vous avez notamment besoin d’un marteau ainsi que d’une perceuse et de ses mèches à bois. Il vous faut aussi un tournevis, un mètre, un crayon, du ruban adhésif, un couteau pointu, une paire de ciseaux et une lime.

Par ailleurs, si vous n’avez pas le temps d’installer votre serrure, il est possible de trouver un serrurier d’urgence à Jette, en ligne. En ce qui concerne la pose du bloc de porte, elle nécessite, entre autres, un niveau, un crayon, un mètre et une règle. Vous aurez également besoin d’une planche en bois, d’un burin, d’un maillet, d’une scie, de chevilles, d’un tournevis et d’un ciment ou d’un mortier.

Savoir installer une serrure en applique et à encastrer

Selon que vous avez à installer une serrure en applique ou à encastrer, les étapes diffèrent. Alors, pour installer une serrure en applique (apparente), vous devez fermer votre porte et vous mettre à l’intérieur. Ensuite, marquez le chemin du cylindre et percez son trou avant de fixer la plaque avec les vis. Puis, allez à l’extérieur, pour glisser le cylindre dans le trou précédemment percé. Suivez les étapes précédentes, avant de vérifier le fonctionnement de votre serrure.

Pour poser une serrure à encastrer (non visible) sur une porte, commencez par placer le boîtier sur son futur emplacement et dessinez sa position au crayon. Puis, tracez l’emplacement interne de la serrure et marquez les emplacements des trous pour les vis. Servez-vous alors d’une mèche pour percer des trous alignés, avant de creuser l’emplacement aux ciseaux. Placez le boîtier dans le logement et fixez-le. Enfin, installez les plaques de propriété et la poignée.

Bien poser un bloc de porte

La pose d’un bloc de porte se fait en différentes étapes. Pour commencer, vous devez vérifier que les dimensions du bloc de porte correspondent à celles de son emplacement. Si les dimensions ne concordent pas, découpez le bloc à l’aide d’une scie. Également, veillez à ce que la longueur du bloc de porte soit supérieure de 5 mm à celle du bas de la porte. Aussi, vérifiez l’aplomb (verticalité et horizontalité) et l’équerrage du bloc en le calant dans l’emplacement, afin de les ajuster si nécessaire.

Ensuite, pour fixer le bloc de porte, percez trois points de chaque côté de la porte dans la feuillure où se trouvent les gonds. Insérez les chevilles dans les trous et visez le montant dans la cloison, avant de vérifier à nouveau l’aplomb. Fixez le reste de l’encadrement et suivez les mêmes étapes pour le second montant. Enfin, vous pouvez sceller le bloc de porte.

panneau solaire

Ce qu’il faut savoir sur les panneaux solaires et son installation

Opter pour l’installation de panneau solaire est une solution idéale tant pour le budget que pour l’environnement. Il faut savoir que le panneau solaire thermique et photovoltaïque est différent. En effet, la première produit de l’eau chaude tandis que la seconde transforme les rayons du soleil en électricité.

Définition des panneaux photovoltaïques

Un panneau photovoltaïque se constitue d’ensemble de cellules photovoltaïques. Ces derniers sont reliés électriquement les unes aux autres. Aussi appelé modules photovoltaïques, ces cellules converties la lumière en énergie électrique. Pour en poser sur votre toit, n’hésitez pas à voir ce site et à demander un devis.

Il faut savoir que les cellules photovoltaïques sont fabriquées à l’aide d’un matériau semi-conducteur en deux couches. Ses couches sont dopées positivement et négativement en formant une jonction. À l’arrachement d’un électron, forme un trou qui se comporte comme une charge positive. En s’échappant de la jonction, l’électron et le trou créent une différence de potentiel. C’est ainsi que forme le courant électrique continu produit par les cellules photovoltaïques.

Les principales vérifications avant la pose de panneau solaire

Plusieurs éléments doivent être vérifiés avant l’installation des panneaux solaires. En effet, vous devez en premier lieu faire une estimation de vos besoins en énergie. Par exemple, si vous voulez opter pour l’autoconsommation ou non. Dans ce cas, vous devez effectuer une estimation de l’énergie pour tous les usages et les membres de l’habitation.

Vous devez aussi estimer la surface disponible de votre toit. Cette estimation est nécessaire dans l’établissement de la taille des panneaux. Le choix de l’exposition de ces derniers est aussi important. La meilleure solution est d’orienter les panneaux vers le sud et d’avoir une inclinaison de 30° du toit. En outre, vous devez également assurer que la zone d’installation est dégagée. En effet, il est primordial que le toit ne soit pas masqué par des arbres. Il faut aussi que celui-ci ne soit pas masqué par un immeuble ou d’autres obstacles pouvant faire de l’ombre.

Les éléments constitutifs des panneaux photovoltaïques

Il faut savoir que les panneaux photovoltaïques sur le toit sont à poser ou à intégrer. Avant d’effectuer la pose, il est important de procéder à la vérification de la structure. En effet, celle-ci doit être en mesure de supporter le poids de l’installation.

La pose d’un panneau photovoltaïque se compose de trois éléments, notamment des modules photovoltaïques en question. Il faut savoir que ces modules représentent 60 % du coût de l’installation. Notez que ces panneaux ont une durée de vie d’une vingtaine d’années. L’autre élément qui compose la pose d’un panneau photovoltaïque est un onduleur ou encore un micro-onduleur. Il s’agit d’un petit boîtier qui convertit l’énergie en courant alternatif.

Ce dernier sera identique à celui du réseau d’électricité classique. Cet élément à une durée de vie qui dure une dizaine d’années. De plus, il représente 15 % du prix d’installation. Le dernier élément est le raccordement de l’installation aux équipements de la maison. Il faut savoir que cette pose peut être complétée par des batteries de stockage. Ces derniers seront utiles dans le futur pour stoker les surplus de production.

rénovation de luxe

Rénovation haut de gamme et luxe : les étapes à suivre

La rénovation haut de gamme est un travail qui nécessite de prendre en compte plusieurs paramètres avant sa réalisation. Elle doit faire l’objet d’une étude préalable avant d’être effectuée. La rénovation peut concerner plusieurs éléments de votre appartement. En fonction de vos attentes et du type de matériaux que vous souhaitez utiliser pour la composition de votre habitation, la rénovation haut de gamme se déroule généralement en quatre étapes.

La vérification des gros œuvres et du second œuvre

Les travaux pour la rénovation haut de gamme commencent toujours par l’audit de l’existant. Une inspection minutieuse des différents recoins de la maison doit être effectuée. Les différents éléments qui composent le bâtiment feront l’objet d’une vérification à savoir la toiture, les murs, les fondations et autres. En fonction de l’ancienneté de votre maison et de son état, les travaux de rénovation peuvent se limiter à un simple rafraîchissement. En revanche, il se peut aussi que les installations électriques, la plomberie, le chauffage ou l’assainissement requièrent une remise en état si votre maison ne répond plus aux normes exigées ou qu’elle n’a pas fait l’objet d’un entretien régulier. Si vous avez envie de revoir la composition ou la redistribution des pièces de votre habitation, vos projets peuvent être ajoutés dans les travaux de rénovation. Cette étape permettra de mettre en place un plan d’aménagement, mais aussi de rédiger un cahier des charges des travaux à réaliser.

L’évaluation du coût des travaux

L’estimation du coût réel pour la réalisation des travaux dépendra des résultats de la première étape à savoir la vérification des gros œuvres et du second œuvre. Vous aurez alors la possibilité d’avoir une certaine idée sur le montant du budget qui devrait être alloué pour la réalisation des travaux. Pour être tout à fait fixé sur la question, il est recommandé de consulter des sociétés spécialisées dans le bâtiment. Sur https://www.site-devis-travaux.com/, trouvez toutes les informations nécessaires concernant la rénovation de luxe. L’entreprise Paradoxe Rénovation peut également prendre en charge l’intégralité des travaux.

Il faut savoir que le devis pour la réalisation de tels travaux peut varier d’un entrepreneur à un autre. Il est alors conseillé de comparer les prix, mais aussi le service et la réputation des différents acteurs dans ce domaine.

Les réparations ou les réfections à faire sur les gros œuvres et le second œuvre

Pour ce qui est des travaux proprement dits, l’idéal serait de commencer par la réfection des gros œuvres si cela est nécessaire. C’est notamment le cas lorsque le bâti est assez ancien ou que des dégradations assez importantes requièrent une réfection des parties dégradées. Les travaux peuvent consister au remplacement ou à la réparation de la toiture, des murs porteurs, etc. Le changement des huisseries intérieures, la redistribution des pièces, la réparation des installations sanitaires notamment des travaux qui entrent dans le cadre d’une rénovation haut de gamme. Les travaux à effectuer dépendent en fait cahier des charges établi lors de la première étape. La rénovation peut alors être partielle ou complète.

La finition des travaux de rénovation

L’une des choses qui caractérisent la rénovation haut de gamme et luxe est l’excellence de la finition. Le traitement des matériaux choisis par le propriétaire pour composer l’intérieur ou même l’extérieur de la maison est réalisé dans le respect des règles de l’art par des personnels qualifiés.

lave vitre

Laver les vitres d’une grande maison

Une grande surface vitrée constitue un réel avantage pour un bâtiment. Elle apporte de la lumière naturelle à l’intérieur. Seulement, le lavage de ces verres poser un défi pour les propriétaires. Si ce problème vous concerne, pensez à faire appel à un professionnel ou mettez en pratique les prochaines recommandations.

Quel matériel pour laver d’importante surface de vitres ?

Le lavage de vitre peut se faire avec du papier journal. Les choses deviennent plus complexes lorsque vous avez une grande surface à nettoyer. Il vous faut du matériel en l’occurrence une large raclette de bonne qualité. Muni d’une assez longue manche, cet outil vous évite d’avoir des traces. Il est également excellent pour sécher le vitrage rapidement. La poignée ergonomique rend cet instrument facile à manier. Quoi qu’il en soit, vous devriez disposer d’un chiffon en microfibre ainsi que d’un spray. Quelle que soit la superficie, le seau d’eau savonneuse est indispensable. Ayez un rouleau de papier essuie-tout et une éponge propre sous la main. L’escabeau devrait aussi figurer dans la liste. Si la hauteur vous fait peur, le mieux serait de faire appel à un professionnel du lavage de vitre. Une société de nettoyage à Namur possède le nécessaire pour faire briller tout un immeuble de verre.

Quelles sont les différentes étapes du lavage ?

Le lavage de vitre demande d’agir méthodiquement. Il faudra commencer par nettoyer l’encadrement. Utilisez une éponge pour cette partie extérieure de la baie. Le nettoyage devrait se faire du haut vers le bas. Pour l’horizontal, ce serait mieux de toujours aller du gauche vers votre droite. Passez le chiffon pour bien sécher. Au moment d’entamer la vitre, opérez par colonne verticale. L’éponge va de nouveau servir. Évitez de trop la tremper. Ce n’est que la préparation. Le nettoyage proprement dit se fait à la raclette. Certaines personnes vont aussi directement sauter à cette étape si la baie est suffisamment propre. L’intérieur et l’extérieur du vitrage se lavent de la même manière. Prenez le temps de vérifier qu’il est bien transparent et dénué de toute trace de coulure. Le chiffon microfibre ou bien le papier essuie-tout.

Comment obtenir une propriété optimale et sans trace ?

Le rail de l’ouverture devrait être nickel. Employez l’aspirateur pour enlever la poussière et les débris incrustés dans cette partie. Cela permet de coulisser et de refermer hermétiquement la fenêtre. En ce qui concerne les produits de nettoyage, vous avez le choix libre. L’eau chaude reste l’option la plus économique. La précieuse liquide décrasse efficacement la baie vitrée sans nuire à l’environnement. De plus, les détergents laissent un fin film à la surface. Un mélange à parts égales d’eau chaude, vinaigre blanc et alcool pourrait aider sur un verre très sale. Encore pertinents, les cristaux de soude font des miracles sur une baie vitrée non lavée depuis des lustres. Toutes ces solutions s’utilisent avec un vaporisateur. Plus facile à trouver, la lessive vaisselle devrait aussi faire l’affaire. Enfin, si vous nettoyez les vitres en hiver, la raclette électrique permet de venir à bout du givre. Cet équipement de professionnel a même un aspirateur intégré.

Pourquoi faire appel à une entreprise spécialisée pour le nettoyage de sa toiture ?

Le nettoyage de la toiture est une étape indispensable pour assurer sa longévité. Cependant, le nettoyage de la toiture n’est pas aussi simple qu’on peut l’imaginer. En effet, si le nettoyage simple à la brosse et à l’eau est faisable pour le particulier, il peut être quand même dangereux de monter sur le toit surtout si vous n’avez pas le matériel adapté. Pour en savoir plus alors, découvrez à travers cet article les bonnes raisons de confier votre nettoyage de toiture à une entreprise spécialisée.

Pour une intervention sécurisée

La première raison de se confier à une entreprise professionnelle en nettoyage de toiture est d’obtenir un travail plus sécurisé. Même si le nettoyage peut sembler facile, il peut être très dangereux de réaliser étant donné qu’il s’agit d’un travail en hauteur. En effet, il existe un matériel nécessaire pour la réalisation d’un nettoyage de toiture. De plus, il faut posséder certaines capacités physiques et intellectuelles pour assurer ce travail. Si vous êtes à la recherche d’une entreprise spécialisée pour effectuer le nettoyage de votre toiture, Technitoit fait partie des professionnels en qui on peut avoir confiance.

Pour un nettoyage fiable et selon les normes

Le problème de réaliser le nettoyage soi-même est qu’on ne sait jamais si on le fait bien ou non. Avec l’intervention d’un professionnel, on est sûr d’avoir une toiture nettoyée et entretenue selon les normes. Que ce soit en matière de qualité, de sécurité ou d’étanchéité, le nettoyage par une entreprise professionnelle est tout à fait fiable. Vous pouvez garder l’esprit tranquille, car l’entreprise professionnelle dispose d’une assurance responsabilité pour vous protéger en cas d’imprévu. À la fin du nettoyage, l’entreprise de nettoyage vous remettra un rapport détaillé de toutes les interventions effectuées sur votre toiture. Si après certains travaux font défaut, il est possible de se retourner contre l’entreprise avec le rapport pour demander des travaux supplémentaires.

Pour un travail plus rapide

Aussi, confier votre nettoyage de toiture à une entreprise professionnelle facilitera la réalisation des travaux. Comme une entreprise possède toutes les expériences en la matière, elle maitrise toutes les techniques de nettoyage pour assurer un travail efficace et rapide. En général, il faudra entre 2 à 3 jours pour un professionnel du domaine pour nettoyer convenablement un toit de 100 m². Ainsi, si vous souhaitez profiter du temps que vous avez avant l’arrivée de l’été, n’attendez plus et faites appel à votre entreprise de nettoyage de toiture.

Pour détecter les problèmes de la toiture

L’entreprise spécialisée ne se contente pas de nettoyer la toiture. En effet, elle aura pour rôle de vérifier l’état de la toiture et déterminer si des travaux de rénovation sont de rigueur. L’entreprise spécialisée en nettoyage de toiture met à votre disposition des équipes de professionnels polyvalents qui pourront apporter des recommandations appropriées pour l’entretien de votre toiture. En cas de fissures, de cassements ou de risques d’infiltrations, le couvreur professionnel pourra conseiller le propriétaire sur les méthodes à privilégier pour entretenir sa toiture.

maisons en bois

3 éléments importants à savoir sur les maisons en bois

Les maisons en bois ont un vent de poupe depuis quelque temps avec leur style chaleureux et authentique. Ils séduisent plus particulièrement les âmes respectueuses de l’environnement. Les performances énergétiques de cette catégorie de maison ne sont plus à prouver.

En plus, les constructeurs ont modernisé et innové le design pour être plus au goût du jour. Alors, si votre projet de maison se conjugue avec les critères suscités, il est important pour vous de découvrir ces quelques lignes importantes à savoir sur ce type de construction.

1- Les atouts d’une maison en bois

Une maison en bois dispose de tous les atouts pour plaire à une petite famille comme son côté authentique et très convivial. On ne peut pas non plus oublier l’aspect pratique et économique puisque votre facture de chauffage sera en baisse sur 20 à 30 % du tarif taxé à une construction en béton. Cette estimation est toujours valable avec les nouvelles normes RT 2012. Polarlife dispose d’un savoir faire si vous souhaitez construire une maison en bois en Alsace. Polar offre des structures plus contemporaines et écoresponsables.

Une maison en bois présente l’avantage d’être un isolant naturel qui résiste au froid et apporte de la douceur en période de chaleur. Il ne faut pas également oublier les économies d’énergies importantes. Un proverbe suédois résume parfaitement les bienfaits de ce type de construction : « si le médecin ne peut rien pour toi, vis dans une maison en bois ! »

2- Le coût d’une construction en bois

Aujourd’hui les constructions en bois sont devenues plus accessibles et plus compétitives en termes de coût. Les professionnels dans le domaine ont reçu des formations plus innovantes pour maîtriser des techniques modernes et plus performantes, et les filières d’approvisionnement offrent une meilleure logistique.

En complément, un chantier de construction en béton apporte plus de charges qu’une construction en bois. De nos jours, les pièces en bois peuvent être préfabriquées et les ouvriers n’effectuent que l’assemblage sur place. Ce type de chantier demeure également éco responsable et protecteur de l’environnement avec un lieu propre et sec.

3- Le choix des essences de bois

La sélection des essences résulte du budget consacré à la construction et du rendu final recherché. Les bois à exposer en extérieur et à installer en intérieur sont particulièrement différents. L’épicéa ou le pin sont les produits les plus courants utilisés à cause de leur solidité et de leur souplesse.

Quelques essences sont destinées pour une pose à l’extérieur tel que le Mélèze, le Red Cedar ou le Douglas. Ces matières perdurent dans le temps malgré leur coût assez élevé puisque l’investissement sera très rentable. Dans le cas où vous ne pouvez pas vous offrir cette catégorie, la lasure offre une protection et un entretien au bois pour l’empêcher de griser. L’orientation de la structure définit l’application du produit, soit tous les 3 ans ou 6 ans.

La peinture demeure une solution envisageable pour éviter de réaliser des retouches constantes. Une peinture opaque microporeuse perdure pendant 10 ans au minimum. La peinture est devenue très tendance en Suède et commence à intégrer la culture française. Toutefois, le rendu naturel conquiert toujours les adeptes d’architecture.

fondation maison

Quels sont les travaux inclus dans les gros œuvres ?

Incontournables en construction comme en rénovation, les gros œuvres constituent la base de l’ossature d’un bâtiment. La réalisation de ces travaux représente donc une étape fondamentale dans un projet immobilier. Ils garantissent la stabilité et la solidité d’un édifice. Mais quels sont réellement les travaux concernés par les gros œuvres ? Suivez-nous pour en savoir davantage.

Les travaux de fondation

Les travaux de fondation font partie des gros œuvres. En effet, ces travaux permettent de soutenir le poids de la maison et de lutter contre les intempéries. Le but est de fixer la structure de la maison sur le terrain. Pour cette étape, il est essentiel d’effectuer une étude de sol, car la fondation est à réaliser selon la nature de ce dernier. Ainsi, il sera plus facile de définir quel type de fondations sera le plus adapté.

Les fondations superficielles

Une entreprise de gros œuvre à Bruxelles est à même de réaliser ces travaux. Ils sont faits de manière peu profonde, entre 50 cm à 1 m. Ces types de fondations sont le plus souvent effectués dans la construction de maisons individuelles. Elles conviennent donc aux terrains de bonne qualité et qui peuvent soutenir des constructions légères.

Les fondations semi-profondes

Comme le nom l’indique, la fondation semi-profonde exige un creux de profondeur optimal, entre 2 à 6 m. Le professionnel devra creuser afin d’atteindre une couche suffisamment solide pour garantir la stabilité de l’édifice. Ce type de fondations peuvent généralement convenir aux maisons individuelles, mais aussi à un agrandissement latéral.

Les fondations profondes

La profondeur de ce type de fondations peut atteindre jusqu’à 6 m. De cette façon, le sol est plus résistant. Il sera plus apte à recevoir du béton. Le professionnel qui interviendra devra alors creuser sous la forme d’un puits.

Les travaux d’assainissement

Les travaux d’assainissement consistent à collecter, stocker et épurer les eaux usées d’une habitation. Il sera ainsi plus facile de les évacuer dans la nature grâce au raccordement au tout-à-l’égout ou à l’installation d’un système individuel d’assainissement.

L’assainissement tout-à-l’égout ou assainissement collectif

Ce type de systèmes est obligatoire si un réseau public d’assainissement se trouve à proximité. Ainsi, le propriétaire devra s’y raccorder obligatoirement à ses frais.

L’assainissement autonome ou individuel

Le propriétaire devra installer son propre système d’assainissement si le terrain est situé dans une zone d’assainissement non collectif.

Les travaux de soubassement

Le but de cette opération de gros œuvre est de poser sur les fondations la partie inférieure des murs de la construction. Le soubassement se réalise généralement donc après les travaux de fondation. Cette étape se décline en trois différents types :

Le hérisson

Avec ce type de travaux, le sol du rez-de-chaussée est directement posé sur les fondations. Cette solution est généralement adaptée aux terrains plats.

Le vide sanitaire

En vide sanitaire, il sera nécessaire de laisser un espace de 20 cm au moins entre le sol du rez-de-chaussée et les fondations. Cette configuration est surtout conseillée pour les terrains irréguliers ou présentant des pentes.

Le sous-sol

Il est également possible de creuser un espace dans le sol naturel pour en faire un garage, une buanderie, ou une cave entre autres. Si cette solution permet de bénéficier d’un étage supplémentaire, elle peut présenter quelques risques qui pourraient être évités grâce à un bon dispositif de drainage.